Gustave Kahn

1859-1936

 

Site "vers libre"

     

"Gustave Kahn (1859-1936) marqua son époque en tant qu'écrivain symboliste, animateur de petites revues, critique d'art prolifique et intellectuel engagé. Kahn écrivit le premier recueil de poèmes en vers libres [Palais nomades (1887)] et fut le premier à développer une théorie de ce procédé poétique. Surtout connu pour sa poésie, Kahn écrivit aussi des romans, des pièces de théâtre, une histoire du mouvement symboliste ainsi que de nombreux articles de critique. Il joua un rôle clé dans des revues telles que La Vogue, La Revue Indépendante, La Revue Blanche et le Mercure de France. Il fut par ailleurs un amateur d'art compétent et averti qui suivit avec attention l'évolution des arts plastiques sur la longue durée, de 1886 à sa mort en 1936. Défenseur du néo-impressionnisme aux côtés de son ami Félix Fénéon, il s'intéressa à plusieurs courants artistiques d'avant-garde. Kahn s'illustra enfin dans les principaux mouvements d'idées de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle. Il prit ainsi position dans des débats aussi divers que l'anarchisme, le socialisme, le féminisme et le sionisme. ("Colloque International Gustave Kahn (1859-1936)" Musée d'art et d'histoire du Judaïsme, Paris début 2006

Il faut aussi noter que G. Kahn exerça une influence très importante sur Filippo Tommaso Marinetti (1876-1944) fondateur de la revue Poesia (1905-1909)) à Milan avec Sem Benelli et Vitaliano Ponti. Cette revue défendait une esthétique symbolique et décadente. Par la suite Marinetti adoptera les idées du vers libre de Kahn et deviendra l'initiateur du mouvement futuriste se situant dans une perspective de renaissance littéraire et artistique adaptée à un temps nouveau bientôt animé par une impulsion globalisante ambitionnant de changer la vie. Le manifeste futuriste est présenté dans le Figaro en février 1909. Marinetti préconise la suppression de l'histoire, la négation du passé, l'effacement de toute utopie concrète et connaîtra une dérive fasciste, devenant le compagnon de route intellectuel de Mussolini.

Parmi les principales oeuvres de Kahn on peut citer:
 Palais nomades (1887)
Les Chansons d'amant (1891)
Domaine de fée (1895)
Le Roi fou (1896)
La Pluie et le beau temps (1896)
Limbes de lumières (1897)
Le Livre d'images (1897)
Premières poèmes (1897)
Le Conte de l'or et du silence (1898)
Les Petites Ames pressées (1898)
Le Cirque solaire (1898)
Les Fleurs de la passion (1900)
L'Adultère sentimental (1902)
Symbolistes et décadents (1902)
Odes de la "Raison" (1902 réédité aux Editions du Fourneau 1995)
Contes hollandais (1903)
La Femme dans la caricature française (1907)
Contes hollandais (deuxième série) (1908)
La Pépinière du Luxembourg (1923)
L'Aube enamourée (1925)
Mourle (1925)
Silhouettes littéraires (1925)
La Childebert (1926)
Contes juifs (1926 réédité chez "Les Introuvables" 1977)
Images bibliques (1929)
Terre d'Israël (1933)
 

Home  Auteurs   Textes   Documents